FAQ

Conseils et accompagnement
dans vos démarches en cas de décès d’un proche

Comment faire une déclaration de décès ? Quels sont les délais et les formalités à respecter ?

Lorsque l’on perd un proche, qu’un décès survient dans la famille, on se pose tous les mêmes questions. Alors, quelles sont les premières démarches à accomplir ?

Les Pompes Funèbres Mazet vous accompagnent pour organiser des obsèques, réaliser les démarches administratives ou pour préparer le départ d’un être cher.

Nous répondons à toutes vos questions fréquentes pour mener à bien vos démarches en cas de décès d’un proche. Vous souhaitez anticiper et contracter une assurance obsèques ? Pour protéger et soulager votre famille en cas de décès, nos équipes sont à votre disposition pour vous accompagner dans la souscription de nos contrats obsèques.

Comment faire une déclaration
de décès et quels sont les délais ?

La déclaration du décès en mairie est la première démarche administrative obligatoire et indispensable à l’organisation des obsèques. L’acte de décès est établi à la mort d’une personne et consigné sur le livret de famille. La déclaration doit se faire dans les 24 heures suivant le décès au bureau d’État civil de la mairie de la commune du lieu de décès. Légalement, les obsèques doivent être réalisées dans un délai de 24h à 6 jours maximum.

Quels sont les soins funéraires
lors d’un décès ?

Lorsqu’une famille souhaite préserver l’image d’un proche disparu ou lorsque les conditions de l’inhumation l’exigent, le thanatopracteur procède à des soins de conservation. Ces soins comprenant, entre autres, une injection de formol, la toilette, l’habillage et un maquillage léger, permettent une bonne conservation du corps de la personne décédée durant plusieurs jours.

Quelle est la différence
entre crémation et inhumation ?

La crémation correspond à l’incinération du cercueil contenant le corps du défunt dans un crématorium, dont les cendres sont recueillies dans une urne qui pourra, selon le choix de la famille du défunt, être inhumée ou son contenu dispersé. C’est une alternative à l’inhumation et l’une des techniques les plus communément utilisées par l’homme, et certainement l’une des plus anciennes.

L’inhumation consiste à mettre en terre, directement ou dans un caveau, le cercueil contenant le corps du défunt et, éventuellement, à poser un monument funéraire au-dessus pour matérialiser la sépulture, et la transformer en lieu dédié à la mémoire du défunt et au recueillement. L’autre mot pour inhumation, c’est enterrement, c’est-à-dire que le cercueil est mis en terre.

Pourquoi souscrire
un contrat obsèques ?

Vous pouvez préparer vos propres obsèques à l’avance afin d’épargner à vos proches de nombreux soucis matériels et financiers et leur éviter d’avoir à faire des choix à votre place si vous n’aviez pas exprimé vos souhaits de votre vivant. Vous pouvez pour cela souscrire un contrat prévoyance pour le règlement de vos obsèques et laisser des consignes quant à vos dernières volontés (inhumation ou crémation, cérémonie religieuse ou civile…).

Quels organismes
doivent être informés du décès ?

Il est nécessaire de contacter les établissements bancaires pour clôturer rapidement les comptes bancaires du défunt. Plusieurs organismes doivent également être tenus au courant, comme l’assurance-maladie ou MSA (Mutualité Sociale Agricole). Si le défunt était retraité, il faut également informer sa caisse de retraite et demander l’interruption des allocations. Les proches doivent demander le paiement des prestations restantes dues. Le conjoint survivant peut exiger, s’il a plus de 55 ans, une pension de réversion.